« Derniers mètres jusqu’au cimetière » d’Antti Tuomainen

Première incursion dans la littérature finlandaise.

Je dois avouer que c’est le bandeau vantant l’humour du roman qui m’a donné envie de le lire. Et j’ai été conquise par Jaakko, 37 ans, producteur de champignons matsutake très prisés par les Japonais.

Le même jour, Jaakko apprend par son médecin que quelqu’un l’empoisonne à petit feu, ne lui laissant plus que quelques jours à vivre, et il découvre que sa femme le trompe avec le jeune chauffeur de l’entreprise.

Dans un sursaut d’orgueil, il décide de ne pas mourir avant d’avoir trouvé qui est son empoisonneur. Démarre alors une enquête au cours de laquelle Jakko, aussi doué qu’un « Pieds Nickelés », va démêler les fils de sa vie et découvrir le pot aux roses.

Le bandeau disait vrai : l’humour est un élément constant dans la lecture de ce roman que j’ai apprécié.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s