» Une rivière dans les arbres » de Jacqueline O’Mahony

Un premier roman tout à fait réussi.

Ellen a quitté son Irlande natale très jeune pour s’émanciper. Si elle a travaillé quelque temps à New York, elle s’est installée définitivement à Londres où elle a épousé un Anglais.

La situation financière du couple est plus que confortable. Pourtant Ellen est profondément malheureuse. En effet, son désir de maternité n’aboutit pas. Après plusieurs fausses couches, la petite fille à qui elle a donné naissance il y a quelques mois n’a vécu que quelques heures.

La jeune femme sent bien qu’elle est en train de sombrer dans la dépression. Son mariage semble prendre l’eau de toute part.

Aussi quand elle apprend que la ferme qui appartenait à ses ancêtres est mise en vente, elle décide de se rendre sur place et de racheter le bien.

Cette plongée dans l’Irlande profonde et rurale va la ramener dans le temps. Au début du XXème siècle précisément, au moment de la lutte des irlandais pour se libérer du joug des Anglais.

Ellen va découvrir l’implication de sa famille dans cette lutte et le destin de sa grand-tante Hannah dont la légende familiale dit qu’elle s’est installée aux Etats-Unis et n’a plus jamais donné signe de vie.

Mais la légende familiale ne dit pas toujours la vérité. Vérité que la jeune femme va faire remonter au grand jour. Un secret familial dans lequel on peut peut-être trouver l’origine de la difficulté à devenir mère d’Ellen.

Excellent moment de lecture.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s