» Le rêve d’un fou » de Nadine Monfils Fleuve Editions

Je remercie FLEUVE EDITIONS pour cette lecture.

 » Le rêve d’un fou », c’est celui d’un homme, facteur de son état et qui pour survivre aux épreuves terribles que la Vie lui inflige, décide un jour de construire de ses propres mains son Palais Idéal.

Il s’agit bien sûr du Facteur Cheval.

Ferdinand Cheval dès l’âge de 11 ans est confronté à la mort : le décès de sa mère adorée le laisse profondément meurtri. Devenu père de famille, c’est son fils d’à peine un an qui meurt, suivi quelques mois plus tard de son épouse. Puis la perte à l’âge de 15 ans de sa fille adorée.

La vie dans ce temps là (1879) était extrêmement dure. Il accomplissait chaque jour sa tournée de facteur à pied et parcourait ainsi 30 km quotidiennement. Un jour, son pied heurta une pierre et manqua de le faire tomber. Elle avait une forme si bizarre qu’il l’a ramassée et emportée dans sa poche. Le lendemain, il en trouva d’autres au même endroit, encore plus belles.

Et ces pierres lui fournirent le matériau dont il avait besoin pour construire « le Palais Féérique » qu’il construisait dans ses rêves pour continuer à vivre.

Le Facteur Cheval était un autodidacte, passionné par les revues qui parlaient d’architecture et d’horizons lointains. Il éprouvait également un immense respect pour la Nature, ce qui m’a beaucoup fait penser à Gaudi et à la Sagrada Familia.

Nadine Monfils, même si c’est de façon romancée, nous donne à découvrir une très belle âme humaine, portée par ses rêves « Pas besoin de croire en Dieu ni en quiconque. Juste en toi. Mais attention, ne te trompe pas de rêve (…) Toi seul sais quel est ton plus profond désir. (…) Mes rêves me sont venus en marchant. Chaque pas me menait vers ma construction féérique. Mon autre moi. Le vrai. Celui qui m’a été inspiré par la nature. Marche et ne te retourne pas. »

Il a fallu au Facteur Cheval  » 10 000 journées, 93 000 heures, 33 ans d’épreuves » pour achever son Palais Idéal ; à peine 115 pages à Nadine Monfils pour me le rendre attachant et me donner l’envie d’aller visiter son chef-d’oeuvre.

Le rêve d'un fou

Une réflexion sur “ » Le rêve d’un fou » de Nadine Monfils Fleuve Editions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s