» L’étrange histoire du collectionneur de papillons » de Rhidian Brook Fleuve Editions

Merci aux Editions Fleuve pour l’envoi de ce roman.

Quel étrange roman dont la lecture des premiers chapitres m’a déroutée ! En effet, j’avais découvert Rhidian Brook avec « La maison de l’autre », adapté cette année au cinéma sous le titre « Coeurs ennemis ».

Je ne m’attendais pas à une histoire et des personnages aussi excentriques.

Llew Jones vient de perdre son père. Il décide de quitter son Pays de Galles natal et d’aller passer quelques mois chez sa tante qui vit aux Etats-Unis. Il veut visiter cet immense pays et devenir écrivain. Mais une fois arrivé dans les montagnes Catskills, il passe ses journées à repeindre la grange et à lire installé au bord de la rivière.

C’est là qu’il va croiser un jeune homme âgé de la vingtaine comme lui : Joe Bosco. Ce dernier fait l’effet d’une tornade à Llew : il est toujours en mouvement, parle très vite avec des mots qu’il invente :  » Quelquefois quand je parle, je n’arrive pas à trouver le bon mot, alors j’en dis un – n’importe lequel- et je sais que ce n’est pas le bon, mais je le dis quand même, et puis pour le dissimuler, j’en dis un autre, et puis pour cacher ce mot dont je sais qu’il n’est pas tout à fait juste, j’en dis un autre, en empilant des mots les uns sur les autres dans une espèce de panique, et même si je sais que chaque mot que j’ajoute ne va pas, je le dis quand même ; et plutôt que de m’arrêter, il faut que j’en ajoute un puis un autre. Jusqu’à ce que j’ai cette tour de mots. Comme la tour de Babel. »

Un vrai bonimenteur ! D’ailleurs Joe se présente comme un vendeur de papillons rares. Il propose à Llew de l’accompagner dans ses déplacements à travers les Etats-Unis pour l’aider à vendre. Le jeune britannique y voit là l’occasion de découverte qu’il attendait et pense tenir un sujet de roman.

Avant le grand départ, le jeune homme fait connaissance avec la famille plutôt excentrique de Joe, une famille qui est toute tournée vers la vente des papillons issus de la collection du père, célèbre entomologiste qui a disparu de leur vie depuis de nombreuses années. Tous espèrent vendre les spécimens les plus rares à de riches collectionneurs et pour un bon prix.

Une fois lancés sur la route, Llew aura bien quelques doutes sur l’issue de ce voyage :  » Il était là, le mauvais présage. Réfléchir après coup ne sert à rien (je le sais à présent !), et la clairvoyance à postériori est particulièrement inutile. Mais j’éprouvai une sorte de clairvoyance au cours de la cérémonie, une vision de ce que je m’acheminais vers les ennuis ; des ennuis encore informes sur cet horizon lumineux qui s’étendait devant nous. »

Certes, le road-movie se terminera mal ou du moins pas de la façon dont les deux jeunes hommes l’avaient espéré, révélant au grand jour une chose qu’ils avaient en commun : la difficulté de leurs relations (ou absence de relations pour Joe) avec leur propre père et la façon dont ils ont été amenés à se construire en tant qu’adulte.

Si « L’étrange histoire du collectionneur de papillons » peut sembler parfois aussi légère qu’un vol de papillons, il faut attendre les derniers chapitres pour en découvrir la profondeur.

L'étrange histoire du collectionneur de papillons


2 réflexions sur “ » L’étrange histoire du collectionneur de papillons » de Rhidian Brook Fleuve Editions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s