Ateliers d’Oralité

J’avais entendu, il y a au moins 15 ans, une interview du linguiste Alain Bentolila qui racontait la scène à laquelle il avait assisté lors d’une audience dans un Tribunal Correctionnel dans la banlieue parisienne.

Un jeune homme qui comparaissait pour vol de cd dans un magasin, excédé par le substitut du procureur qui utilisait un vocabulaire qu’il ne comprenait pas, était allé frapper au visage ledit substitut. Ce qui lui a valu une peine bien plus lourde que ce pourquoi il était poursuivi.

Alain Bentolila insistait bien sur le fait que lorsqu’une personne n’a pas les mots pour s’exprimer, elle peut n’avoir d’autre solution que frapper.

Cette interview a été le point de départ pour moi d’une réflexion et de la mise en place d’ateliers d’oralité, notamment dans des collèges réputés difficiles et avec des adolescents primo-arrivants.

Dimanche dernier, j’écoutais sur France Inter l’enquête réalisée lors des audiences du Juge pour enfants. Les jeunes hommes qui comparaissaient étaient âgés de 16 à 18 ans.

Une chose m’a frappée en les écoutant : la difficulté de s’exprimer oralement et surtout la pauvreté du vocabulaire.

Triste constat : rien n’a changé, la situation a peut-être même empiré.

Voici le lien pour le podcast de l’émission pour ceux que cela intéresse :

https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-18-aout-2019


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s